Dysplasie de la hanche

Mis à jour : 2 févr. 2019


La dysplasie de la hanche est une malformation dans le développement de l’articulation coxo-fémorale. Fréquente chez les chiens de grandes races, elle atteint occasionnellement les petites races de chiens et les chats. Il s’agit d’une maladie héréditaire complexe qui implique l’anomalie de plusieurs gènes. Elle est caractérisée par un défaut de recouvrement de la tête du fémur par la cavité acétabulaire de la hanche ainsi qu’une laxité de cette articulation ce qui entraîne la subluxation de la hanche. La subluxation est à l’origine d’une surcharge des forces articulaires et des problèmes développementaux de la hanche. Avec le temps, de l’inflammation chronique, des microfractures et de l’arthrose apparaîtront.


Au début de la vie du chien, la douleur sera due à la subluxation et à l’étirement des fibres de la capsule articulaire. Avec le temps, la douleur sera plutôt liée au développement de l’arthrose. Un chien atteint de la dysplasie de la hanche présentera principalement une baisse d’activité physique, de la difficulté à se lever, une démarche dite chaloupée ou en « saut de lapin » ainsi qu’une boiterie après l’exercice.



L’observation de la démarche, un examen physique et des radiographies des hanches pourront mettre en évidence les stades précoces de la dysplasie chez le chiot.


Seule une chirurgie peut permettre de prévenir la dégénérescence articulaire causée par cette affection et offrir une mobilité optimale à l’animal, qu’il s’agisse de la symphysiodèse, la triple ostéotomie du bassin ou encore la prothèse totale de la hanche selon le cas. Le choix dépendra de l’âge de l’animal ainsi que de son style de vie et de son tempérament. Sans cela, il est seulement possible de limiter la dégradation articulaire en évitant tout surpoids, en empêchant les exercices à forts impacts (sauts, courses) ainsi qu’en supplémentant la diète de chondroprotecteurs (glucosamine, chondroitine, moule verte, omégas, etc). Si de la douleur survient malgré tout, l’animal pourrait bénéficier de l’ajout d’anti-inflammatoires à long terme.

logo-facebook.png

Charles Vétérinaire
Propriétaire de la Clinique vétérinaire rue Ontario inc.
(514) 442-7010

charlesveterinaire@gmail.com

1205, rue Ontario Est, Montréal, QC, H2L 1R4

© 2020 Charles Vétérinaire. Tous droits réservés.