La fin des chirurgies esthétiques sur les animaux fait des mécontents


Des éleveurs et des propriétaires d'animaux sont réticents quant à la nouvelle réglementation qui interdit la coupe des oreilles et de la queue des chiens et des chats. Puisque certains concours canins exigent ces chirurgies esthétiques, Linda St-Hilaire, directrice du Club canin canadien pour le Québec, croit que les éleveurs pourraient se tourner vers l'Ontario ou les États-Unis. « Je redoute même que les gens fassent eux-mêmes les opérations à la maison, comme ça se faisait dans le passé », note-t-elle. Dans la plupart des concours canadiens, les éleveurs peuvent choisir de concourir avec les oreilles taillées ou non, mais ce n'est pas le cas aux États-Unis. « Le marché québécois est lié au marché américain, explique Linda St-Hilaire, donc nos éleveurs sont pénalisés par rapport à ça. » De tels concours considèrent que ces chirurgies sont nécessaires pour l'habileté des chiens dans les épreuves d'agilité.   Une pratique désuète Ces chirurgies sont des pratiques désuètes, estime le vétérinaire Charles Rochette, qui affirme que les mentalités ont bien changé. « Toute la nouvelle génération de vétérinaires ne pratique presque plus la taille des oreilles et de la queue. Ça fait depuis 2010 que je suis diplômé et je ne l'ai jamais fait », lance le vétérinaire. 

logo-facebook.png

Charles Vétérinaire
Propriétaire de la Clinique vétérinaire rue Ontario inc.
(514) 442-7010

charlesveterinaire@gmail.com

1205, rue Ontario Est, Montréal, QC, H2L 1R4

© 2020 Charles Vétérinaire. Tous droits réservés.