Pas facile, la vie de chien

Par ce temps polaire, il vaut mieux restreindre la promenade


En raison du froid polaire qui sévit sur le sud de la province, certains propriétaires de chiens ont obligé leurs fidèles compagnons à enfiler bottes et manteaux pour sortir.


Mais attention! cette promenade doit être de courte durée, prévient un vétérinaire.

«Si votre chien doit sortir, on calcule 10-15 minutes maximum surtout s’il n’a pas de protection sous les pattes. Et ne laissez pas sortir votre chat, il risque les engelures et ça peut être grave», prévient Charles Rochette, vétérinaire.


Les chiens se font rares depuis samedi dans les parcs destinés aux fidèles compagnons. Les températures froides des dernières heures ont d’autant plus rebuté leurs maîtres, qui n’ont pas osé s’aventurer à l’extérieur.



«J’ai sorti seulement trois chiens samedi, précise Fauve Fauteux, promeneuse de chiens. Et par grand froid, la balade dure une demi-heure et on marche rapidement. De la glace peut se créer avec le froid et la neige sur les poils entre les coussins. En plus du sel sur les trottoirs, ça peut leur faire mal».


Malgré tout, les rares à avoir bravé le froid avec leur animal samedi, ont mis des bottes aux petites pattes de leur compagnon.


«Rien que ce matin, j’ai vendu environ six habits d’hiver, dont des bottes», dit Nadya Prindle, de la boutique Animaux en ligne, à Longueuil.


Chats errants

D’ailleurs, si un animal n’est pas bien protégé du froid, il peut être victime d’engelures. Une situation qui arrive souvent aux chats errants.


«La peau peut noircir et mourir. Tout dépend de la gravité de l’engelure. Si ce n’est pas trop grave, on peut la traiter comme une brûlure. Sinon, le chat peut perdre sa queue, ses oreilles ou ses pattes», avertit Charles Rochette vétérinaire.


Si la situation dégénère, l’animal peut même être amputé, renchérit le spécialiste. Et pour ceux qui seraient tentés de laisser entrer les chats errants pour qu’ils se réchauffent, M. Rochette émet un bémol.


«Oui, c’est bien, mais il faut faire attention aux puces. L’hiver clément n’a pas tué toutes les puces et si vous avez d’autres animaux, ils pourraient les attraper», rappelle-t-il.


Des chats errants pourraient aussi se cacher près du moteur des voitures pour se réchauffer.


«Pensez à cogner trois petits coups sur le capot avant de partir pour éviter une fin malheureuse», conclut le vétérinaire.

logo-facebook.png

Charles Vétérinaire
Propriétaire de la Clinique vétérinaire rue Ontario inc.
(514) 442-7010

charlesveterinaire@gmail.com

1205, rue Ontario Est, Montréal, QC, H2L 1R4

© 2020 Charles Vétérinaire. Tous droits réservés.